Burnout

Burn-out

Qu’est-ce que c’est ?

Le burn out correspond à un état d’épuisement professionnel entrainant une fatigue intense et une sensation de perte de contrôle, aussi bien au niveau de l’environnement direct que du corps et de l’esprit.

C’est surement le plus grand mal du 21eme siècle. Ça touche autant les femmes que les hommes et ce mal n’épargne aucun âge et aucun milieu social.

15,6% des dirigeants sont exposés au burn-out

Publié par Mickaël Deneux le 8 déc. 2017 

Entrepreneuriat et santé ne font pas toujours bon ménage. C’est ce qu’a affirmé Olivier Torres, fondateur d’Amarok à la CCI de Paris, vendredi 8 décembre 2017.

Un dirigeant de PME sur six (15,6 %) se trouve en état d’épuisement professionnel et est fortement exposé au risque de burn-out. C’est ce que soutient l’observatoire Amarok, par la voix de son fondateur Olivier Torres. Ce professeur à l’Université de Montpellier tire la sonnette d’alarme quant aux impacts néfastes de l’entrepreneuriat sur la santé du dirigeant. Il a mené un travail de recherche afin de définir une épidémiologie de l’entrepreneur.

45% des décideurs se sentent isolés

Ce mauvais état de santé s’explique par quatre facteurs principaux à commencer par le stress. Suivent ensuite l’incertitude du carnet de commandes, la surcharge de travail et une forte exposition au manque de sommeil. D’où l’importance de veiller à sa qualité.

Enfin, il existe aussi de nombreuses corrélations entre la solitude du décideur et un état d’épuisement professionnel. Selon une étude récente conjointement menée par Amarok et Bpi le Lab, 74% des dirigeants de PME et d’ETI ne se sentent pas véritablement entourés et 45% d’entre eux éprouvent un véritable isolement.

Comment reconnaître le burn out du chef d’entreprise ?

https://www.creerentreprise.fr/depression-chef-dentreprise-burn-out/

Les premiers signes d’un burn-out peuvent être discrets et facilement confondus avec un stress un peu plus intense qu’à l’accoutumée.

Malheureusement, le déclenchement d’un burn out est quasi irréversible et ses conséquences peuvent s’avérer désastreuses, allant jusqu’à l’arrêt complet de l’activité.

Voici quelques-uns des signes avant-coureurs d’un burn-out, qu’il faut savoir détecter :

  • il vous est de plus en plus difficile de vous lever le matin,
  • vous ressentez une forme de fatigue constante,
  • votre sommeil est troublé et l’endormissement est difficile (insomnies, réveils nocturnes, cauchemars),
  • vous vous isolez de plus en plus,
  • vous rejetez la faute sur les autres,
  • votre entourage personnel et professionnel semble inquiet à votre sujet,
  • vous pensez devoir travailler davantage (insatisfaction, sentiment d’incapacité),
  • vous ressentez de l’anxiété à l’idée de retourner travailler après le week-end,
  • vous avez la sensation d’être constamment submergé par le travail,
  • vous devenez irritable, agressif, impulsifet peu enclin à la discussion et à la socialisation de manière générale,
  • vous doutez énormément et semblez perdre peu à peu confiance en vous,
  • votre travail est le centre de vos préoccupations.

D’autres symptômes peuvent apparaître en fonction des situations. A noter que le burn out est souvent lié à des difficultés de trésorerie, à des problèmes de personnes ou d’organisation, ou encore à des ennuis juridiques.

Si vous cumulez plusieurs des symptômes ci-dessus, rapprochez-vous de personnes de confiance et abordez le sujet d’une éventuelle dépression. En effet dans ce type de situation il est primordial d’être entouré de vos proches (famille, amis) et de se tourner vers des professionnels compétents (psychologue, médecin traitant, psychiatre). Ne prenez pas le burn-out et ses symptômes à la légère !

Quelle que soit la situation, la dépression du chef d’entreprise n’est pas un signe de faiblesse. Elle témoigne d’une grande conscience professionnelle nécessitant une réévaluation des priorités et une meilleure gestion du temps.

Quand les cadres et chefs d’entreprise craquent…

https://www.birdsconseil.com/burn-out-quand-les-cadres-et-chefs-dentreprise-craquent/

Rythme effréné, surcharge de travail, stress technologique, problèmes relationnels, pression hiérarchique, … Homme ou femme, salarié ou chef d’entreprise, baby-boomer ou génération Y, le burn-out n’épargne personne. En France, il est difficile encore de faire reconnaître ce syndrome d’épuisement professionnel comme maladie professionnelle. Pourtant, près de 12% des salariés présentent aujourd’hui un « risque élevé » de burn-out, selon une étude publiée par le cabinet Technologia. Parmi les plus touchés : les cadres et les chefs d’entreprise.

Confiance en soi / Timidité / Peur du regard des autres / Estime de soi 

Ces quatre thèmes sont liés : si vous gagnez de la confiance en vous, vous dépassez votre timidité, n’accordez plus d’importance au regard des autres et vous êtes fier(e) de vous. Ils se traitent individuellement ou ensemble, mais l’un entraine l’autre donc autant traiter les quatre.

Le manque de confiance en soi créé un mal-être, vous bloque dans vos rapports aux autres, en amour, en amitié, en affaire, ne vous permet pas d’être ce que vous sentez vraiment être au fond de vous… Vous avez les capacités de vous réaliser, mais vous avez du mal à franchir le pas, vous vous limitez, vous n’osez pas…

La confiance en soi est une qualité rare dont le manque porte préjudice à la qualité de la vie de nombreuses personnes.

Certains en ont beaucoup trop, d’autre en manque cruellement, la confiance en soi se construit dans l’enfance, si vous ne l’avez pas développé pendant cette période, nous allons pouvoir travailler ensemble pour la faire grandir.

D’autre part, certains évènements douloureux, des périodes difficiles ont pu vous déstabiliser et vous faire perdre la confiance que vous aviez en vous, nous allons donc travailler pour la retrouver et la consolider. Acquérir ou retrouver de la confiance en soi est beaucoup plus facile qu’il n’y parait.

La confiance en soi, c’est avoir un sentiment de sécurité vis-à-vis de sa propre personne, avoir confiance en son potentiel, ses capacités et ses ressources. C’est se considérer comme apte à affronter, de manière générale, les situations qui nous entourent !

La confiance en soi est indispensable pour atteindre ses objectifs, et ainsi, réaliser ses rêves. Toute réussite commence dans la tête. Ce que nous pensons impacte profondément sur ce que nous faisons. Le fait de se sentir capable fortifie considérablement la mobilisation de nos ressources et de nos capacités. Celui qui pense réussir se donne plus facilement les moyens de réussir. La confiance en soi a donc un réel impact sur votre motivation.

Avoir confiance en soi, c’est se savoir en mesure d’affronter une situation, et donc ressentir un sentiment de sécurité vis-à-vis de cette dernière. Ce sentiment de sécurité permet d’agir mieux, et dans de meilleures conditions. Il évite, ou tout au moins atténue, le stress, la peur ou l’anxiété, qui sont de réelles barrières à l’épanouissement et à l’exploitation de ses compétences.

Se sentir apte à réussir, c’est aussi se donner le droit de rêver. Cette force intérieure qui découle de la confiance en soi permet d’élargir nos ambitions. La taille de nos projets est généralement proportionnelle à la taille de ce dont nous nous pensons capables. Ainsi, celui qui a confiance en lui ose prétendre à de grands desseins. Les gagnants d’aujourd’hui sont souvent les utopistes d’hier.

Beaucoup de personnes peuvent constater qu’elles s’infligent elles-mêmes des limites dans leur vie au travers de leurs croyances limitantes. Vous êtes les auteurs de la majorité des barrières que vous rencontrez ! Cultiver des pensées telles que “c’est impossible”, “je n’y arriverais jamais” ou encore “c’est trop difficile pour moi” est le meilleur moyen de ne jamais rien faire. Le manque de confiance en soi ne cesse d’accentuer ces pensées négatives qui figent toute action.

Pour réussir, il faut oser ! Celui qui emprunte toujours le même chemin arrivera toujours à la même destination. Autrement dit, si vous voulez changer quelque chose dans votre existence, il faudra aussi changer votre manière d’agir. Ne jamais se jeter à l’eau est confortable sur l’instant, mais engendre sur le long terme la monotonie. Il ne faut pas avoir peur d’expérimenter la nouveauté.

Pour oser, il faut avoir confiance en soi. Ce qui nous empêche d’oser est généralement la peur de l’inconnu. La confiance en soi, c’est avoir confiance en sa capacité d’adaptation, et en sa capacité à rebondir en toute situation. Ainsi, la situation en question n’a pas d’importance. La force se trouve en vous, et non en l’extérieur au travers de paramètres favorables.

Confiance en soi / Timidité / Peur du regard des autres Mode d’emploi

L’analyse de personnalité vous permettra de prendre connaissance de votre potentiel, de vos capacités, de vos ressources.

La PNL nous permettra de travailler sur vos croyances limitantes, sur la prise de conscience de votre potentiel, et définir un ou des objectifs précis

L’hypnose nous permettra d’agir sur votre inconscient et d’ancrer les résultats de notre travail en profondeur.

Résultats escomptés

  • Prendre conscience de la personne extraordinaire que vous êtes sans le savoir
  • Vous vous « aimer »
  • Utiliser toutes vos qualités et travailler vos « défauts » afin de mieux les exploiter
  • Exprimer vos idées, vos opinions
  • Savoir dire « NON »
  • Avoir conscience de vos capacités et l’exprimer
  • Avoir conscience de votre valeur et l’exprimer
  • Avoir de nouveaux objectifs
  • Réaliser ces nouveaux objectifs
  • Passer à l’action sans se soucier du regard des autres
  • Être soi et être heureux de l’être
  • S’affirmer

Vie sentimentale & Rupture amoureuse

Vie sentimentale

« Ma vie sentimentale est un échec » …
Vous êtes-vous posé les bonnes questions ? Vous êtes-vous demandé pourquoi ou/et pour quoi ? Comment faites-vous pour que les situations se répètent ?
Dans certains cas, les relations amoureuses ne sont jamais de belles histoires, elles ne peuvent perdurer… une prise de conscience et une modification de votre comportement sont nécessaires. Plusieurs raisons à cet état de fait :
Votre quète de partenaire répond à des schémas (inconscients)
Partenaires toxiques : ils vous confortent dans vos croyances
Je ne suis pas « aimable » Je ne mérite pas d’être aimé Le bonheur, c’est pour les autres
Partenaires placebos : vous imaginez qu’ils peuvent panser vos blessures émotionnelles, vous réparer par l’affection qu’ils vous témoignent. Un partenaire de vie n’est pas là pour ça, personne d’autre que vous ne peut faire le travail nécessaire pour quérir ces blessures.
Partenaires de « passage » relations éphémères : vous avez peur de l’engagement
Je ne veux pas souffrir Ça ne marchera jamais, nous sommes trop différents Il ou elle est marié ou déjà engagé C’est bien tant que ça n’est pas sérieux
Ce n’est pas dramatique, à l’aide d’un travail sur vous-même, vous aurez vite toutes les réponses et serez prêt(e) pour une belle histoire.

Rupture amoureuse

Une rupture amoureuse est souvent douloureuse, déstabilisante, vous êtes à fleur de peau, vous perdez votre équilibre, votre rationalité, vos repères, votre monde bascule, s’effondre, vos projets s’envolent, votre futur disparait, vous avez du mal à vous projeter, votre vie n’a plus de sens, vous doutez de vous, de rencontrer de nouveau le bonheur et l’amour. C’est une période difficile, mouvementée où se mêlent tristesse et colère.

Je peux vous accompagner, vous soutenir afin que vous traversiez cet orage, vous aider à passer ce cap difficile, à le dépasser en fait, et vous allez en sortir grandi.
L’important est de comprendre, de se comprendre, de se poser les bonnes questions, d’accueillir cette rupture, de l’analyser, de découvrir ses motifs profonds, et…de se reconstruire autrement riche de cette expérience et du travail effectué sur soi, reboostez pour aborder une vie différente.

Liaisons dangereuses, toxiques, néfastes

Personne n’a à maltraiter (mal traiter) quiconque… Certaines des peurs qui nous habitent nous poussent à nous attacher à des personnes qui profitent de nos faiblesses.
Si une attitude, une réflexion, un geste, ne vous parait pas « acceptable » ; si la personnalité de la personne que vous fréquentée change en fonction de son environnement, si vous vous sentez manipulé(e), si vous vous rendez compte que vous êtes de plus en plus isolé(e)…CONSULTEZ, demandez de l’AIDE à un professionnel…

Au-delà du soutien, de l’écoute, nous mettrons en place une stratégie afin que vous preniez conscience de la situation, puis nous pourrons aborder le « comment vous avez fait pour tomber dans les griffes de ce genre de personne », et nous travaillerons ensemble sur « comment ne pas renouveler l’expérience », peu à peu vous retrouvez confiance en vous, vous serez de nouveau animé de la force qui était vôtre et qui vous sera nécessaire pour vous reconstruire.
Quelques mots sur le pervers narcissique…..

On en parle de plus en plus en c’est tant mieux. Pourtant on a souvent tendance à qualifier de pervers narcissique le patron envahissant, l’ami un peu tyran, le père autoritaire, le partenaire égoïste.
Alors voilà dix points pour repérer un vrai manipulateur sans se tromper.

1. Le pervers narcissique est un séducteur hors-pair
Il sait vous séduire, vous dire ce qui vous plaît et ce que vous voulez entendre. Dans une relation amoureuse, il est l’homme idéal, le prince charmant attentionné et vous comble… jusqu’à ce que le masque tombe et qu’il se révèle odieux.
2. Le double visage
Le pervers narcissique choisit une cible, il la séduit puis lui rend la vie infernale. Mais de l’extérieur rien ne paraît car il reste adorable avec les autres. Les gens ont du mal à croire le témoignage de la victime qui est souvent considérée comme folle, dépressive voire paranoïaque.
3. L’utilisation de la violence
Elle fait partie des techniques d’intimidation et d’humiliation du pervers narcissique envers sa victime. Les critiques sont permanentes en public (toujours en finesse) ou en privé. De la violence verbale à la violence psychologique permanente, le manipulateur franchit parfois la barrière de la violence physique lorsqu’il sent que sa victime est sur le point de faire éclater la vérité.
4. Isoler et diviser pour mieux régner
Pour être parfaitement sûr que la victime ait continuellement besoin de lui, le pervers narcissique coupe peu à peu tous les liens qui unissent la victime à ses proches. Sa propre famille est parfois même retournée contre elle. L’isolement est total.
5. L’attrait immense pour l’argent
On considère souvent les pervers narcissiques comme des maniaques de l’argent. À juste titre, car au delà de la possession et de l’humiliation de la victime il s’octroie largement les revenus de sa victime afin de la contrôler davantage.
6. Gare aux phases de « lunes de miel »
C’est le terme employé pour montrer que le pervers narcissique revêt régulièrement son masque de séducteur pour faire retomber la victime dans ses filets. Non, il ne change pas. Non, il ne demande pas réellement pardon. C’est encore un outil de manipulation pour obtenir quelque chose ou endormir la méfiance de la victime.
7. Le pervers narcissique est dénué d’empathie
Le trait de caractère ou plutôt cette perversion de la personnalité est typique. Il ne ressent ni chaud ni froid en voyant sa victime souffrir et se détruire car il ne l’aime pas. Au contraire, il éprouve même une certaine jouissance à la voir dans la détresse.
8. Le mensonge au quotidien
C’est pathologique chez les pervers narcissiques. Ils mentent en permanence pour se faire valoir, être flattés, admirés et aimés par leur entourage. Car c’est cela qu’ils cherchent avant tout. Ils s’attribuent parfois même les qualités et succès de leur victime tant la soif de reconnaissance est grande.
9. Les déviances sexuelles
Elles ajoutent une nouvelle ombre au tableau de ces personnalités. En couple, le pervers a des demandes sexuelles de plus en plus exigeantes (parfois violentes) et opte souvent pour le sadomasochisme. Comme il en a souvent subi étant jeune et qu’il est dénué d’empathie, il est capable d’avoir des relations incestueuses avec ses enfants ou pédophiles avec d’autres.
10. Intelligent, il est souvent paranoïaque
Et il se méfie de sa victime. Ainsi, si elle veut fuir, il lui faudra beaucoup de prévoyance, de discrétion et ne faire confiance à personne pour l’aider car le pervers narcissique aura sans doute disposé des « espions » parmi ses amis et son entourage. Et sera prêt à tout pour la punir de ce départ…

Maylis Guillier

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib