Gestion du stress

Comprendre le stress et le gérer

Comprendre le stress

On a tendance à l’ignorer, mais les réactions de stress sont normales et utiles. Pour bon nombre d’entre nous, le stress est un concept fourre-tout désignant un vague sentiment de malaise, une sensation désagréable, handicapante, douloureuse, qui vous freine ou vous paralyse. En fait, le stress est une réaction naturelle, quasi un réflexe, à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle ; c’est un mécanisme de défense qui génère des émotions susceptibles de créer une réaction, une action ; il se décompose en trois phases :

  • L’alarme : Votre mémoire et votre réflexion sont améliorées
  • La résistance : Votre organisme est stimulé, vos ressources vous permettent de réagir
  • L’épuisement : Vos ressources sont épuisées, vous êtes dans un état de tension excessive, apparaissent alors la fatigue, la colère, voire même la dépression.

Le stress ne dépend pas de l’intensité de l’action, mais de celle de la tension – puisqu’il y a des gens très actifs qui sont aussi très détendus alors que des gens peu actifs peuvent être très tendus. Le degré et l’intensité de l’état de stress est propre à chacun, celui-ci dépend de la perception qu’à l’individu de sa capacité à répondre à la demande qu’il perçoit ; Nous y sommes tous confrontés au quotidien, la performance, l’image, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel.

Stress aigu : réactions intenses au point de nuire temporairement aux occupations normales
Ce problème peut se manifester après un événement traumatisant (la mort d’un proche, un accident, une perte financière, etc.), ou dans l’expectative d’un événement très déstabilisant. Par définition, les malaises aigus sont temporaires, mais ils peuvent se répéter à une certaine fréquence.

Stress chronique : état permanent auquel on connaît plusieurs causes :

  • une personnalité anxieuse
  • une situation difficile et persistante que la personne n’arrive ni à modifier ni à fuir : un emploi précaire, un revenu insuffisant pour les responsabilités financières, le harcèlement d’un supérieur, la responsabilité d’un parent malade, un enfant difficile, une relation de couple conflictuelle ou instable, etc.;
  • plusieurs situations stressantes qui se chevauchent dans le temps.

Cependant, nous en avons besoin pour passer à l’action…la réaction, la réactivité, le défi, la motivation sont des facteurs de performance et donc par conséquent de réussite.
Il n’existe pas de bon ou de mauvais stress, mais un seuil de tolérance propre à chacun. Au-delà de celui-ci, nous sommes exposés au burnout.

stress-dirigeant-entreprise

Stress du dirigeant d'entreprise

Stress du dirigeant d’entreprise : les chiffres 2017

Le stress, première cause du mal-être des dirigeants
Un dirigeant sur quatre déclare que son niveau de santé s’est détérioré lors des 5 dernières années. Le stress en est, de loin, la première cause (58 %). Aujourd’hui, 72 % des dirigeants disent éprouver du stress. Alors qu’ils étaient 67 % en 2016.

Plus d’un dirigeant sur deux reconnaît que ses journées sont stressantes. Lorsqu’il s’agit d’identifier les causes, les sondés désignent 2 types de situations qui contribuent le plus à cet état de stress, d’une part les difficultés économiques (manque de trésorerie, incertitude sur l’activité), d’autre part la surcharge de travail.

Au final, les chefs d’entreprise considèrent que le stress est de plus en plus nuisible à leur activité.

https://fondation-entrepreneurs.mma/news/174858/stress-du-dirigeant-d-146-entreprise-les-chiffres-2017.htm https://www.widoobiz.com/2019/04/18/trop-de-stress-et-de-travail-pour-les-dirigeants-de-tpe-pme-infographie/

Les symptômes (liste non exhaustives) physiques :

  • les tensions musculaires
  • les problèmes digestifs
  • les problèmes de sommeil ou d’appétit
  • les maux de tête
  • les vertiges
  • le souffle court
  • la fatigue émotionnels et mentaux
  • l’agitation
  • l’irritation
  • l’indécision
  • l’inquiétude
  • l’anxiété
  • le manque de joie
  • la mélancolie
  • la baisse de libido
  • la difficulté à se concentrer
  • la faible estime de soi comportementaux
  • la perception négative de la réalité
  • la désorganisation
  • plus de difficulté dans les relations
  • l’absentéisme
  • la tendance à s’isoler
  • l’abus de télévision
  • la consommation accrue de tabac, de caféine, de sucre, de chocolat, d’alcool, de drogues
  • l’évitement des situations exigeantes

Il est important d’agir dès l’apparition de ces signes, car laisser se prolonger une telle période de stress intense provoque un épuisement physique et psychologique dont il est encore plus difficile de sortir. En effet, après une période de stress prolongé, le corps sera dans un état de fatigue extrême conséquence physiologique du burnout.

Gestion du stress mode d’emploi :

Éviter le burnout…
Pour ce faire, je vous propose des séances adaptées, nous trouverons ce qui déclenche le symptôme qui masque le réel problème, nous l’analyserons et mettrons en place les actions nécessaires pour que vous abordiez votre quotidien avec plus de sérénité.

En période de « grand stress » » ou de « grande fatigue », une séance de barres, vous permet d’avoir une meilleure qualité de sommeil, une énergie constructrice, un apaisement ; cette technique vous permet de vous recentrer et ainsi être plus disponible pour ce qui est important.

Gestion des émotions

Nos émotions refoulées s’exprimeront d’une façon ou d’une autre… Nos réactions découlent de l’interprétation, consciente ou pas, des situations auxquelles nous sommes confrontées, car celles-ci nous rappellent et font émerger en nous des émotions ressenties face à une situation similaire que nous nous en rappelions, ou pas !
Votre inconscient est votre ami, il vous protège, il stocke vos émotions positives et négatives en attendant que vous en ayez besoin, lorsqu’une situation se représente, elle rappelle l’émotion, la douleur correspondante, et vous délivre par conséquent le message qu’elle est là et qu’elle se manifeste…elle restera la même que la première fois où vous en avez eu besoin, jusqu’à ce que vous l’écoutiez, l’acceptiez, la compreniez… en vous bousculant votre inconscient a pour but de vous faire avancer, évoluer.

Nous avons tous une histoire de vie composée d’une éducation, d’un environnement, de croyances, d’expériences… nous interprétons et ressentons en fonction de cela, un symptôme chez l’un, n’aura pas la même signification que le même symptôme chez l’autre…C’est pour cela qu’un mot n’a pas la même signification pour tous, que nous réagissons différemment face à une même situation.