Poids 2/4 Nous et notre corps … Du poids d’un camion à celui d’une plume

Perte de poids
Poids 2/4 Nous et notre corps … Du poids d’un camion à celui d’une plume
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Alors comment arriver à nouer une relation sereine avec notre corps ? En écoutant ce qu’il a à nous dire !
Rétablir le dialogue avec notre corps peut guérir bien des blessures et nous amener à le considérer, l’aimer, le faire évoluer…
Lorsqu’on est conscient du problème, on peut choisir de le résoudre !

Les automatismes créés : Je vous rappelle que les habitudes sont faites pour être changées.
Je me sens seul (e), abandonné(e), oubliée(e), pas aimé (e), pas «aimable », vide…etc. Choisissez votre formule…
Pour combler ce petit creux qui est en moi (qui me fait souffrir), je me remplis (pour faire taire cette souffrance), et chaque fois que ce sentiment (que je n’écoute pas) revient, je le nourris avec beaucoup de douceur (sucré) pour le faire taire, ou je le remplis de nouveau (en l’alimentant de tout et n’importe quoi), et plus je le fais, et plus je dois le faire, et plus je grossis ou prends du volume.. Et plus je grossis, plus je change d’aspect et moins je l’aime, et moins je m’aime… et plus je m’isole, et plus je me sens seul (e)….et la boucle est bouclée…jusqu’à ce que quelques kilos de trop se transforment en couche protectrice (petite ou grosse), qui protège « mon intérieur » contre l’extérieur, ou qui tient à distance l’extérieur » pour qu’il n’atteigne pas « mon intérieur », comme pour garder mon « émotion, mon problème » bien au chaud en moi, mais il grossit, il se développe, il veut se montrer…
Peu à peu s’installe un confort dans cet inconfort, cette « habitude » qui s’est transformée en « automatisme » en « reflexe » de défense ou de protection…alliant simulacre de plaisir et culpabilité…
« Votre cerveau » connaît le processus et le réclame, parce qu’il fait le parallèle entre « Apaiser une souffrance=manger », il suffit de lui indiquer un autre chemin pour qu’il l’emprunte car il lui fournira autant de « plaisir » et celui-ci sera plus « valorisant » pour vous, donc ce « plaisir » sera plus constant, plus diffus et ce qui générera de la « sérénité » car vous n’aurez plus à lutter contre « une partie de vous ».

« Sortir » ce mal être qui est en vous, c’est vous libérer d’un poids…
Témoignage de Marine avant son rendez-vous :
Si vous mettiez une image, une consistance, un poids à ce que vous retenez en vous maintenant Réponse : « un camion »
Marine à la fin de son rendez-vous :
Si vous mettiez une image, une consistance, un poids à ce que vous ressentez maintenant Réponse « une plume », je me sens légère et libérée…
Et maintenant le processus de perte de volume et de poids a commencé…

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.