Changements, bouleversements, crises

Arrêt du tabac Changements, bouleversements, crises Développement personnel Les maux du quotidien Naturopathie Perte de poids
40 ans et alors ! Même pas peur !!! Madame, Monsieur, Le couple !

40 ans et alors ! Même pas peur !!! Madame, Monsieur, Le couple !

Changements, bouleversements, crises

Plus particulièrement chez la femme

Chez la femme, la crise de la quarantaine est plutôt liée à la sphère personnelle, le départ des enfants, se sentir inutile, ne plus trouver sa place ou son rôle, l’approche de la ménopause, le fait de ne plus pouvoir procréer, la peur de vieillir, de ne plus plaire, de voir son corps changer, de perdre sa féminité et d’être moins désirable, peuvent être mal vécu et entraînent souvent une remise en question.

Plus particulièrement chez l’homme

Chez l’homme, la crise est souvent déclenchée dans un premier temps dans la sphère professionnelle : après une remise en question, un licenciement, une perte de sens ou une impression de stagner dans sa vie professionnelle. Ses aspirations professionnelles changent, il veut souvent se sentir plus valorisé dans son travail. Par ailleurs, il éprouve aussi  le besoin de raviver un pouvoir de séduction ou de se conforter dans sa capacité à plaire.

Le couple

Dans les deux cas, le couple peut être remis en question, il faut faire face aux petites disputes quotidiennes, les changements de comportement et aux dépenses plus ou moins inutiles, engagées par le changement de style vestimentaire, nouvelle voiture, nouveaux loisirs… Biensur, il n’y a pas de mal à se faire plaisir, et bien au contraire, à condition que ce soit des achats réfléchis et qui ne mettent pas en danger l’équilibre et les finances de la famille.

Ne reportez pas la faute sur votre conjoint : cette remise en cause émane de vous et votre mal-être est personnel.

Le partenaire de vie peut être un allié et un soutien précieux mais le gros du travail doit venir de vous. ! Consacrez des temps de dialogue avec votre conjoint : parlez-lui le plus sincèrement possible, communiquez vos doutes et vos peurs, faites-lui part de vos envies qui selon vous, pourrait permettre de retrouver un mieux-être à deux, et demandez-lui ce qu’il en pense.

Le conjoint, cependant, occupe une place très difficile et se sent mis à l’écart, et est souvent très démuni. Il peut se créer ainsi un décalage entre les deux partenaires. Même s’il peut aider et se montrer à l’écoute, il doit se dire que c’est à son partenaire de faire un travail sur lui-même. La situation peut aussi provoquer la peur de se retrouver seul, que son conjoint le quitte, parte vers de nouvelles aventures. Il faut souvent faire preuve de patience et accepter certains changements, sans que ce soit, bien évidemment au détriment de l’autre, du couple ou de la famille. L’aide d’une tierce personne comme un professionnel est souvent préconisée pour gérer au mieux cette période d’évolution, voir de changement dans le couple.

Les infilelités et le divorce, grands sujets de la crise de la quarantaine, ne sont pas un passage obligé, la peur de viellir, le besoin de séduire, le renouveau n’est pas forcément au près de quelqu’un d’autre que la personne qui partage votre vie, pourquoi ne pas, retrouver ou trouver un regain de « passion  commune », rajouter un peu de piment dans votre vie, vous redécouvrir autrement, remettre le couple au goût du jour, au centre de vos préoccupatons ; à cet age vous êtes désirables, expérimentés, libres et plein d’énergie…

Lire la suite
40 ans et alors ! Même pas peur !!! Les signes !

40 ans et alors ! Même pas peur !!! Les signes !

Changements, bouleversements, crises

Questionnement et remise en question :

Parmi les signes annonciateurs de la crise de la quarantaine, on peut observer :

L’impression, de vivre dans une routine qui oppresse, d’une perte de sens, d’avoir « gâché » une partie de sa vie…
L’apparition d’angoisses liée à la vie qui passe et sur laquelle on a pas de prise.
La rapidité des années qui se sont écoulées sans qu’on en ait eu réellement conscience et qu’on en ait profitées assez
Un sentiment d’impuissance face au temps qui passe…
Se sentir pris au piège dans un quotidien qui ne convient plus.
Un besoin de faire le bilan de sa vie, de trouver du sens ou de se remettre en question, de faire une introspection.
Une perte de confiance en soi,
Une sensation de devoir engager des changements rapidement
Une impuissante face à ses engagements professionnels et personnels.
Une grande lassitude du quotidien, de tout, de rien, comme une sensation d’être abattu
Un sentiment de vide intérieur et d’inconsistance.
Une susceptibilité exacerbée, une irritabilité vis-à-vis de l’entourage proche ou de son conjoint
Une envie de changement dans sa vie privée ou professionnelle
Un sentiment de colère contre soi, les autres, la vie
Un sentiment de déprime lié à un mal-être général
Une remise en question de tout
Une peur de l’avenir
Une anxiété pouvant aller jusqu’à des troubles du sommeil.
L’impression d’avoir passé son temps à remplir ses obligations.
Un certain mal-être existentiel
Une impression de stagner
Une impression d’être perpétuellement insatisfait(e)
Un manque d’entrain face à de nouveaux projets
Une insatisfaction globale
Une colère envers son partenaire, considéré comme coupable de bien des maux de l’autre
Apparition de négligence envers son couple, sa famille, son entourage
Besoin d’air, de temps, mais tout vous échappe.

Lire la suite
40 ans et alors ! Même pas peur !!! La crise de la quarantaine ?

40 ans et alors ! Même pas peur !!! La crise de la quarantaine ?

Changements, bouleversements, crises

Qu’appelle-t-on la crise de la quarantaine ?

La « crise de la quarantaine » ou « crise de milieu de vie » est une période de remise en cause, un état émotionnel transitoire, qui touche les hommes et les femmes entre 40 et 50 ans ; selon certains experts, elle toucherait 10 à 20% de la population occidentale.

Combien de temps ?

La durée de cette « crise » est variable et va dépendre de la forme et de l’intensité de celle-ci, ainsi que des moyens mis en place pour retrouver un mieux-être. Elle peut durer de quelques mois à plusieurs années en fonction des personnes.
Elle est extrêmement variable d’un individu à l’autre, cela dépend de sa personnalité, de son niveau d’épanouissement et de son parcours de vie.
Cette période temporaire, difficile pour certains, n’est pas un passage systématique.
« La crise » commence par une période de ras le bol, de doute, de remise en question, d’introspection, quelques fois d’intense désorientation. Elle peut s’exprimer par des angoisses existentielles, la prise de conscience du parcours de notre vie, de sa propre mortalité, elle peut se traduire par une simple déprime passagère ou entraîner des troubles psychologiques plus conséquents.

Pourquoi, comment ?

Une dévalorisation et une frustration qui s’est accumulée au cours des années, peut provoquer un ras le bol total, et conduire à des remises en question, par rapport à son travail, à son couple, sa vie en règle générale, souvent motivées par un mal être non expliqué, non exprimé, un ennui sans causes apparentes.
La crise de la quarantaine se manifeste entre 40 et 50 ans, tout simplement car aujourd’hui, les progrès de la médecine, une meilleure alimentation et une hygiène de vie, impliquent que nous vivons plus vieux, les enfants sont conçus plus tard, et prennent par conséquent leur indépendance dans cette période.
Arrivés au milieu de notre existence, consciemment ou inconsciemment, nous sommes amenés à faire le bilan des années passées, et à appréhender avec quelques fois avec angoisse la période à venir, à envisager « notre déclin » auquel nous n’avions pas forcément pensé jusque-là. Nous sommes donc enclin à nous poser de nombreuses questions, « Qu’ai-je accompli ? », « Me reste-t-il vraiment des choses à vivre ? », « Mon boulot me convient-il, finalement ? Mon couple ?» qui nous amènent à des prises de conscience, des questionnements et des pertes de repère…

C’est une période où tout bouge autour de nous, et surtout malgré nous ; la famille s’éparpille, nous sommes confrontés aux divorces dans notre entourage ou autre notre, aux maux, aux premières douleurs, au vieillissement de nos parents, à l’usure de notre couple, à l’arrivée de nouvelle génération dans notre monde professionnel ; notre corps, notre quotidien et notre environnement changent…
Tous ces bouleversements qui vous entourent ou vous concernent directement ne sont pas anodins, et entraînent un mal être plus ou moins profond, qui peut engendrer un changement de comportement..
La crise de la quarantaine s’installe progressivement au gré du temps, on en prend souvent conscience lorsqu’elle est déjà bien installée ; envahis par un sentiment de vide, de lassitude, d’ennui, d’étouffement, difficile à expliquer, on devient irritable, grognon, insatisfait, mal de partout et bien nulle part, habités par un sentiment d’impuissance, d’envie de se poser et de trouver un apaisement mais rien ne fonctionne, de faire le point, mais par quoi commencer, peu à peu la colère vous envahi contre vous, les autres… car s’il est aisé de changer de vie à 20 ans vers 40 ans les responsabilités nous rappellent souvent que nous ne pouvons pas agir à la légère.
Il n’est pas forcément nécessaire de changer de vie et de tout plaquer, mais simplement de procéder à de petits ajustements, reprendre des projets laissés en jachère, ne pas se laisser aller, prendre plus de temps pour soi etc.

Lire la suite
40 ans, et alors ! Même pas peur !!! 40 ans aujourd’hui…

40 ans, et alors ! Même pas peur !!! 40 ans aujourd’hui…

Changements, bouleversements, crises

C’est quoi avoir 40 ans aujourd’hui ?

Avoir 40 ans est une période de la vie où tout peut s’accomplir, où vous pouvez vous accomplir, vous affranchir…car vous êtes plus libres et vous avez rempli en grande partie, vos « obligations », vous êtes ni jeune, ni vieux, vous avez 40 ans d’expérience derrière vous et 40 ans de projets à construire devant vous .

Encore faut il en avoir conscience… La transition n’est pas si facile et peut être douloureuse, alors apparaît … « une crise de la quarantaine »
Toutes les crises (vous en avez traversé d’autres, la naissance, l’adolescence, l’adulescence) ont une solution. En trouvant son origine, vous pouvez alors identifier vos envies, les changements à opérer et aborder sereinement la cinquantaine.

Lire la suite
40 ans et alors ! Même pas peur !!! Crise de la quarantaine, Des solutions…

40 ans et alors ! Même pas peur !!! Crise de la quarantaine, Des solutions…

Changements, bouleversements, crises

Comment s’y préparer ? Comment la gérer ?

La solution vient rarement de l’extérieur, mais de vous-même :

Avoir à l’esprit que l’on peut se sortir de toute crise en en tirant profits, en ayant appris, mis en place, modifier, changer ….

En l’anticipant

Selon plusieurs études, cette crise surviendrait beaucoup moins fréquemment chez les personnes ayant changé de travail au cours de leur trentaine. Se donner de nouveaux challenges constitue un très bon palliatif à la démotivation globale ressentie à ce moment-charnière de nos existences. Aujourd’hui, faire toute sa carrière au même poste dans la même entreprise est rare. Aussi, envisager un bilan de compétences, ou déterrer nos envies les plus enfouies peut être une bonne idée pour s’épanouir à nouveau au quotidien et ne plus envisager l’avenir comme « le début de la fin ».

En procédant par priorités, non dans l’ugence et la panique

En parlant : En échangeant avec vos proches, un professionnel, vous pourrez ainsi vous rendre compte que chaque individu vit ce « passage » de façon bien différente,  partager son ressenti, ses envies, ce   sera peut être l’occasion de découvrir votre entourage autrement,. La quête de chacun lui appartient. Cela vous permettra, de vous ouvrir, à d’autres façons d’appréhender vos années à venir et de trouver un équilibre plus adéquat à votre épanouissement global..

En restant bienveillant avec soi-même : Inutile de se fujtiger, de culpabiliser

Ce n’est pas une maladie : simplement un état émotionnel passager.

Elle peut être nécessaire: C’est l’occasion de faire le point de ce qu’on a vécu, ce qu’il reste à accomplir et de ce que l’on veut vivre, et de comment on veut le vivre, Se remettre en question, Faire le point sur vos désirs profonds, se poser les bonnes questions.

Ajuster son quotidien

Ne pas céder au coup de tête : Prendre du recul. Pesez toujours le pour et le contre et faites mûrir vos décisions afin de ne pas « franchir les limites » fixées dans votre couple. Et ce, même si cela prend du temps et nécessite une grande patience.

S’il semble inévitable de faire un point sur la situation à certains moments de sa vie, une pause, une parenthèse dans ce rythme trépidant, cette course folle que nous avons mis en place année après année, peut vous permettre de vivre cette crise de la quarantaine avec plus ou moins de distance, en dédramatisant ce passage délicat, en l’envisageant comme un nouveau départ ou une renaissance, et pourquoi pas, en l’abordant avec humour et en vous l’appropriant afin de vous en servir comme tremplin pour envisager sereinement les années qui s’offrent à vous …

Cette crise passagère peut être abordée de deux façons, la première est d’attendre que ça se passe et plus ou moins subir… la seconde est de reprendre les choses en main afin de donner un nouveau sens, une autre direction, une nouvelle impulsion à votre vie… Vous avez des avantages non négligeables : vous êtes ni jeune ni vieux, vous avez 40/50 ans d’expérience, vous avez environ 40 ans devant vous, vous avez accumulé et mis de côté des envies, des désirs, des projets (non réalisés ou non réalisables par manque de temps etc), donc … c’est le moment où jamais, non ?

Pour aider à prendre ce « virage » avec douceur, il existe beaucoup de moyens à la portée de tous :

Accepter le mal-être et ne plus le subir : N’ayez pas peur de verbaliser vos angoisses ou vos frustrations et essayez d’en chercher les causes. Posez-vous les bonnes questions en y répondant avec honnêteté : est-ce que je me sens utile dans mon travail ? Ai-je accompli trop de choses trop vite ? Suis-je vraiment épanoui(e) dans mon couple ? Et dans mon poste actuel ?…

Développement personnel, si vous souhaitez l’aborder seul, il existe de nombreux ouvrages sur le sujet, des vidéos, des spectacles ; si vous souhaitez vous faire accompagner dans cette démarche, un professionnel pourra vous aider à traverser cette période et pourra aussi vous aider à :

Lister ses accomplissements. On a souvent tendance à pointer du doigt ce qu’on a mal fait et à se concentrer sur ses échecs,  il est important d’accepter ses erreurs mais il est tout aussi important de souligner ce que l’on pense avoir réussi dans la vie.

Donner un nouveau sens à sa vie. Réorganiser, réorienter, fixer de nouvelles priorités, des objectifs de vie.

Accepter que le temps passe : il y a potentiellement des rêves ou des projets qu’on ne pourra plus réaliser et il y a un deuil à faire par rapport à ça.

Faire de nouveaux projets en accord avec vos valeurs et vos aspirations profondes, et actuelles. Il est important afin d’être proactif et de ne pas subir sa vie.

Redéfinir votre place dans la société en ayant une vision axée sur le sens, le bien être, le ressenti, la sagesse, la transmission etc.

Cette « crise » n’est pas forcément un moment désagréable ; c’est l’occasion qui se présente à vous d’envisager les années qui viennent d’une autre façon.

Il ne s’agit pas de rester inactif, et d’attendre que les choses passent, en broyant du noir, dans ce cas en effet, il ne se passera rien d’intéressant dont vous pourrez être fiers. C’est pourquoi vous pouvez vous servir de cette « crise de la quarantaine » en la voyant comme plutôt un tournant de votre vie, un peu comme si vous étiez à la moitié d’un parcours, et que vous construisiez le parcours à venir ; comme une émancipation, une quête de mieux-être, une remise en question, une introspection, une mise au point pour un nouveau départ. Il s’agit ici de faire le bilan de sa vie passée, de ses expériences, de prendre du recul sur ce que l’on a réalisé, ce que l’on souhaitait réaliser, ce qui a marché ou pas, d’écouter ses désirs actuels, et d’adapter ce que l’on « est » aujourd’hui, avec nos nouvelles orientations, ambitions, projets, souhaits, désirs…Vous êtes riche de 40 ans d’expérience !

Vous pourrez ainsi reprendre le contrôle sur votre vie et de ne plus avoir le sentiment de la subir !!!

Lire la suite
Les cabinets d’Aix Les Bains et Chambéry restent ouverts

Les cabinets d’Aix Les Bains et Chambéry restent ouverts

Arrêt du tabac

Bonjour !
Il est plus que jamais, nécessaire de prendre soin de votre santé et de votre bien être physique et mental.
Les nouvelles restrictions ne limitant pas la prise de rendez vous chez les professionnels de thérapies alternatives, les consultations en présentiel sont maintenues, dans le cadre du confinement et si vous ne pouvez vous déplacer, vous pouvez consulter de votre domicile grâce à la consultation video.
Belle journée fraiche mais ensoleillée

Lire la suite