Changements, bouleversements, crises

Addictions Arrêt du tabac Changements, bouleversements, crises Communication Développement personnel Développer ses forces Entreprises Evenements / Salons Infos pratiques Les maux du quotidien Mutuelles Naturopathie Numèros d'urgence Perte de poids Reflexion/Inspiration Spécial Etudiants
Vie sentimentale compliquée

Vie sentimentale compliquée

Changements, bouleversements, crises

« Ma vie sentimentale est un échec » …

 

Vie sentimentale

Vie amoureuse compliquée, rupture sentimentale, relation toxique, pervers narcissique, les situations ou les mêmes profils de partenaires se ressemblent, les histoires se répètent !
Dans certains cas, les relations amoureuses ne sont jamais de belles histoires, elles ne peuvent perdurer…

Une prise de conscience et une modification de votre comportement sont nécessaires.Vos choix ne correspondent pas à vos attentes car ils répondent à des schémas inconscients.

Prendre un rendez vous

Que vous cumuliez les relations insatisfaisantes, peut être toxiques, que vous avez subi une séparation dont vous n’avez pas compris les causes, que vous optiez pour des partenaires placebos…Tous ces « échecs à répétition ne font que vous renvoyer « Je ne suis pas « aimable » Je ne mérite pas d’être aimé Le bonheur, c’est pour les autres, je ne veux plus souffrir,ça ne marchera jamais…
A l’aide d’un accompagnement adapté, vous aurez vite toutes les réponses afin que vous fassiez un choix en adéquation avec ce que vous attendez réellement, et serez prêt(e) pour une belle histoire.

Rupture amoureuse

Une rupture amoureuse est souvent douloureuse, déstabilisante, vous êtes à fleur de peau, vous perdez votre équilibre, votre rationalité, vos repères, votre monde bascule, s’effondre, vos projets s’envolent, votre futur disparait, vous avez du mal à vous projeter, votre vie n’a plus de sens, vous doutez de vous, de rencontrer de nouveau le bonheur et l’amour. C’est une période difficile, mouvementée où se mêlent tristesse et colère.

Je peux vous accompagner, vous soutenir afin que vous traversiez cet orage, vous aider à passer ce cap difficile, à le dépasser en fait, et vous allez en sortir grandi.
L’important est de comprendre, de se comprendre, de se poser les bonnes questions, d’accueillir cette rupture, de l’analyser, de découvrir ses motifs profonds, et…de se reconstruire autrement riche de cette expérience et du travail effectué sur soi, reboostez pour aborder une vie différente.

Liaisons dangereuses, toxiques, néfastes

Personne maltraitée, ou maltrante… Certaines des peurs qui nous habitent vous poussent à subir ou agir en fonction de shemas inconscients.
Une attitude, une réflexion, un geste, ne vous paraissent  pas « acceptables » ; si la personnalité de votre partenaire, de vos amis, d’un membre de votre famille, change en fonction de l’entourrage, du contexte, si vous vous sentez manipulé(e), si vous vous rendez compte que vous êtes de plus en plus isolé(e)…CONSULTEZ, demandez de l’AIDE au 3919 Violences conjugales
Vos droits…

On en parle de plus en plus en c’est tant mieux. Pourtant on a souvent tendance à qualifier de pervers narcissique le patron envahissant, l’ami un peu présent, le père autoritaire, le partenaire égoïste.
Dix points pour repérer un vrai manipulateur sans se tromper :

1. Le pervers narcissique est un séducteur hors-pair :

Il sait vous séduire, vous dire ce qui vous plaît et ce que vous voulez entendre. Dans une relation amoureuse, il est l’homme idéal, le prince charmant attentionné et vous comble… jusqu’à ce qu’il se révèle odieux.

2. Le double visage :

Il choisit une cible qu’il séduit puis lui rend la vie infernale.

3. L’utilisation de la violence :

Elle fait partie des techniques d’intimidation et d’humiliation du pervers narcissique envers sa victime. Les critiques sont permanentes en public (toujours en finesse) ou en privé. De la violence verbale à la violence psychologique permanente, le manipulateur franchit parfois la barrière de la violence physique.

4. Isoler et diviser pour mieux régner :

Pour être parfaitement sûr que sa victime reste sous sa coupe, le pervers narcissique coupe peu à peu tous les liens qui unissent la victime à ses proches, ses collègues, ses amis, sa propre famille jusqu’à ce que l’isolement soit total.

5. L’attrait immense pour l’argent :

On considère souvent les pervers narcissiques comme des maniaques de l’argent. À juste titre, car au delà de la possession et de l’humiliation de la victime il s’octroie largement les revenus de sa victime afin de la contrôler davantage.

6. Les phases de « lunes de miel » :

C’est le terme employé pour montrer que le pervers narcissique revêt régulièrement son masque de séducteur pour faire retomber la victime dans ses filets. Non, il ne change pas. Non, il ne demande pas réellement pardon. C’est seulement un outil de manipulation !

7. Le pervers narcissique est dénué d’empathie :

Le trait de caractère ou plutôt cette perversion de la personnalité est typique. Il ne ressent rien en voyant sa victime souffrir ou se détruire, il éprouve même une certaine jouissance à la voir dans la détresse.

8. Le mensonge au quotidien : 

C’est pathologique chez les pervers narcissiques. Ils mentent en permanence pour se faire valoir, être flattés, admirés et aimés par leur entourage. Car c’est cela qu’ils cherchent avant tout. Ils s’attribuent parfois même les qualités et succès de leur victime tant la soif de reconnaissance est grande.

9. Les déviances sexuelles :

En couple, le pervers a des demandes sexuelles de plus en plus exigeantes, de préférence avilissantes parfois violentes.

10. Intelligent, il est souvent paranoïaque :

Excessivement méfiant, il surveille étroitement sa victime, relations, téléphone, mail, conversations, horaires…

Maylis Guillier

Lire la suite
40 ans et alors ! Même pas peur !!! Madame, Monsieur, Le couple !

40 ans et alors ! Même pas peur !!! Madame, Monsieur, Le couple !

Changements, bouleversements, crises

Plus particulièrement chez la femme

Chez la femme, la crise de la quarantaine est plutôt liée à la sphère personnelle, le départ des enfants, se sentir inutile, ne plus trouver sa place ou son rôle, l’approche de la ménopause, le fait de ne plus pouvoir procréer, la peur de vieillir, de ne plus plaire, de voir son corps changer, de perdre sa féminité et d’être moins désirable, peuvent être mal vécu et entraînent souvent une remise en question.

Plus particulièrement chez l’homme

Chez l’homme, la crise est souvent déclenchée dans un premier temps dans la sphère professionnelle : après une remise en question, un licenciement, une perte de sens ou une impression de stagner dans sa vie professionnelle. Ses aspirations professionnelles changent, il veut souvent se sentir plus valorisé dans son travail. Par ailleurs, il éprouve aussi  le besoin de raviver un pouvoir de séduction ou de se conforter dans sa capacité à plaire.

Le couple

Dans les deux cas, le couple peut être remis en question, il faut faire face aux petites disputes quotidiennes, les changements de comportement et aux dépenses plus ou moins inutiles, engagées par le changement de style vestimentaire, nouvelle voiture, nouveaux loisirs… Biensur, il n’y a pas de mal à se faire plaisir, et bien au contraire, à condition que ce soit des achats réfléchis et qui ne mettent pas en danger l’équilibre et les finances de la famille.

Ne reportez pas la faute sur votre conjoint : cette remise en cause émane de vous et votre mal-être est personnel.

Le partenaire de vie peut être un allié et un soutien précieux mais le gros du travail doit venir de vous. ! Consacrez des temps de dialogue avec votre conjoint : parlez-lui le plus sincèrement possible, communiquez vos doutes et vos peurs, faites-lui part de vos envies qui selon vous, pourrait permettre de retrouver un mieux-être à deux, et demandez-lui ce qu’il en pense.

Le conjoint, cependant, occupe une place très difficile et se sent mis à l’écart, et est souvent très démuni. Il peut se créer ainsi un décalage entre les deux partenaires. Même s’il peut aider et se montrer à l’écoute, il doit se dire que c’est à son partenaire de faire un travail sur lui-même. La situation peut aussi provoquer la peur de se retrouver seul, que son conjoint le quitte, parte vers de nouvelles aventures. Il faut souvent faire preuve de patience et accepter certains changements, sans que ce soit, bien évidemment au détriment de l’autre, du couple ou de la famille. L’aide d’une tierce personne comme un professionnel est souvent préconisée pour gérer au mieux cette période d’évolution, voir de changement dans le couple.

Les infilelités et le divorce, grands sujets de la crise de la quarantaine, ne sont pas un passage obligé, la peur de viellir, le besoin de séduire, le renouveau n’est pas forcément au près de quelqu’un d’autre que la personne qui partage votre vie, pourquoi ne pas, retrouver ou trouver un regain de « passion  commune », rajouter un peu de piment dans votre vie, vous redécouvrir autrement, remettre le couple au goût du jour, au centre de vos préoccupatons ; à cet age vous êtes désirables, expérimentés, libres et plein d’énergie…

Lire la suite
40 ans et alors ! Même pas peur !!! Les signes !

40 ans et alors ! Même pas peur !!! Les signes !

Changements, bouleversements, crises

Questionnement et remise en question :

Parmi les signes annonciateurs de la crise de la quarantaine, on peut observer :

L’impression, de vivre dans une routine qui oppresse, d’une perte de sens, d’avoir « gâché » une partie de sa vie…
L’apparition d’angoisses liée à la vie qui passe et sur laquelle on a pas de prise.
La rapidité des années qui se sont écoulées sans qu’on en ait eu réellement conscience et qu’on en ait profitées assez
Un sentiment d’impuissance face au temps qui passe…
Se sentir pris au piège dans un quotidien qui ne convient plus.
Un besoin de faire le bilan de sa vie, de trouver du sens ou de se remettre en question, de faire une introspection.
Une perte de confiance en soi,
Une sensation de devoir engager des changements rapidement
Une impuissante face à ses engagements professionnels et personnels.
Une grande lassitude du quotidien, de tout, de rien, comme une sensation d’être abattu
Un sentiment de vide intérieur et d’inconsistance.
Une susceptibilité exacerbée, une irritabilité vis-à-vis de l’entourage proche ou de son conjoint
Une envie de changement dans sa vie privée ou professionnelle
Un sentiment de colère contre soi, les autres, la vie
Un sentiment de déprime lié à un mal-être général
Une remise en question de tout
Une peur de l’avenir
Une anxiété pouvant aller jusqu’à des troubles du sommeil.
L’impression d’avoir passé son temps à remplir ses obligations.
Un certain mal-être existentiel
Une impression de stagner
Une impression d’être perpétuellement insatisfait(e)
Un manque d’entrain face à de nouveaux projets
Une insatisfaction globale
Une colère envers son partenaire, considéré comme coupable de bien des maux de l’autre
Apparition de négligence envers son couple, sa famille, son entourage
Besoin d’air, de temps, mais tout vous échappe.

Lire la suite
40 ans et alors ! Même pas peur !!! La crise de la quarantaine ?

40 ans et alors ! Même pas peur !!! La crise de la quarantaine ?

Changements, bouleversements, crises

Qu’appelle-t-on la crise de la quarantaine ?

La « crise de la quarantaine » ou « crise de milieu de vie » est une période de remise en cause, un état émotionnel transitoire, qui touche les hommes et les femmes entre 40 et 50 ans ; selon certains experts, elle toucherait 10 à 20% de la population occidentale.

Combien de temps ?

La durée de cette « crise » est variable et va dépendre de la forme et de l’intensité de celle-ci, ainsi que des moyens mis en place pour retrouver un mieux-être. Elle peut durer de quelques mois à plusieurs années en fonction des personnes.
Elle est extrêmement variable d’un individu à l’autre, cela dépend de sa personnalité, de son niveau d’épanouissement et de son parcours de vie.
Cette période temporaire, difficile pour certains, n’est pas un passage systématique.
« La crise » commence par une période de ras le bol, de doute, de remise en question, d’introspection, quelques fois d’intense désorientation. Elle peut s’exprimer par des angoisses existentielles, la prise de conscience du parcours de notre vie, de sa propre mortalité, elle peut se traduire par une simple déprime passagère ou entraîner des troubles psychologiques plus conséquents.

Pourquoi, comment ?

Une dévalorisation et une frustration qui s’est accumulée au cours des années, peut provoquer un ras le bol total, et conduire à des remises en question, par rapport à son travail, à son couple, sa vie en règle générale, souvent motivées par un mal être non expliqué, non exprimé, un ennui sans causes apparentes.
La crise de la quarantaine se manifeste entre 40 et 50 ans, tout simplement car aujourd’hui, les progrès de la médecine, une meilleure alimentation et une hygiène de vie, impliquent que nous vivons plus vieux, les enfants sont conçus plus tard, et prennent par conséquent leur indépendance dans cette période.
Arrivés au milieu de notre existence, consciemment ou inconsciemment, nous sommes amenés à faire le bilan des années passées, et à appréhender avec quelques fois avec angoisse la période à venir, à envisager « notre déclin » auquel nous n’avions pas forcément pensé jusque-là. Nous sommes donc enclin à nous poser de nombreuses questions, « Qu’ai-je accompli ? », « Me reste-t-il vraiment des choses à vivre ? », « Mon boulot me convient-il, finalement ? Mon couple ?» qui nous amènent à des prises de conscience, des questionnements et des pertes de repère…

C’est une période où tout bouge autour de nous, et surtout malgré nous ; la famille s’éparpille, nous sommes confrontés aux divorces dans notre entourage ou autre notre, aux maux, aux premières douleurs, au vieillissement de nos parents, à l’usure de notre couple, à l’arrivée de nouvelle génération dans notre monde professionnel ; notre corps, notre quotidien et notre environnement changent…
Tous ces bouleversements qui vous entourent ou vous concernent directement ne sont pas anodins, et entraînent un mal être plus ou moins profond, qui peut engendrer un changement de comportement..
La crise de la quarantaine s’installe progressivement au gré du temps, on en prend souvent conscience lorsqu’elle est déjà bien installée ; envahis par un sentiment de vide, de lassitude, d’ennui, d’étouffement, difficile à expliquer, on devient irritable, grognon, insatisfait, mal de partout et bien nulle part, habités par un sentiment d’impuissance, d’envie de se poser et de trouver un apaisement mais rien ne fonctionne, de faire le point, mais par quoi commencer, peu à peu la colère vous envahi contre vous, les autres… car s’il est aisé de changer de vie à 20 ans vers 40 ans les responsabilités nous rappellent souvent que nous ne pouvons pas agir à la légère.
Il n’est pas forcément nécessaire de changer de vie et de tout plaquer, mais simplement de procéder à de petits ajustements, reprendre des projets laissés en jachère, ne pas se laisser aller, prendre plus de temps pour soi etc.

Lire la suite
40 ans, et alors ! Même pas peur !!! 40 ans aujourd’hui…

40 ans, et alors ! Même pas peur !!! 40 ans aujourd’hui…

Changements, bouleversements, crises

C’est quoi avoir 40 ans aujourd’hui ?

Avoir 40 ans est une période de la vie où tout peut s’accomplir, où vous pouvez vous accomplir, vous affranchir…car vous êtes plus libres et vous avez rempli en grande partie, vos « obligations », vous êtes ni jeune, ni vieux, vous avez 40 ans d’expérience derrière vous et 40 ans de projets à construire devant vous .

Encore faut il en avoir conscience… La transition n’est pas si facile et peut être douloureuse, alors apparaît … « une crise de la quarantaine »
Toutes les crises (vous en avez traversé d’autres, la naissance, l’adolescence, l’adulescence) ont une solution. En trouvant son origine, vous pouvez alors identifier vos envies, les changements à opérer et aborder sereinement la cinquantaine.

Lire la suite
40 ans et alors ! Même pas peur !!! Crise de la quarantaine, Des solutions…

40 ans et alors ! Même pas peur !!! Crise de la quarantaine, Des solutions…

Changements, bouleversements, crises

Comment s’y préparer ? Comment la gérer ?

La solution vient rarement de l’extérieur, mais de vous-même :

Avoir à l’esprit que l’on peut se sortir de toute crise en en tirant profits, en ayant appris, mis en place, modifier, changer ….

En l’anticipant

Selon plusieurs études, cette crise surviendrait beaucoup moins fréquemment chez les personnes ayant changé de travail au cours de leur trentaine. Se donner de nouveaux challenges constitue un très bon palliatif à la démotivation globale ressentie à ce moment-charnière de nos existences. Aujourd’hui, faire toute sa carrière au même poste dans la même entreprise est rare. Aussi, envisager un bilan de compétences, ou déterrer nos envies les plus enfouies peut être une bonne idée pour s’épanouir à nouveau au quotidien et ne plus envisager l’avenir comme « le début de la fin ».

En procédant par priorités, non dans l’ugence et la panique

En parlant : En échangeant avec vos proches, un professionnel, vous pourrez ainsi vous rendre compte que chaque individu vit ce « passage » de façon bien différente,  partager son ressenti, ses envies, ce   sera peut être l’occasion de découvrir votre entourage autrement,. La quête de chacun lui appartient. Cela vous permettra, de vous ouvrir, à d’autres façons d’appréhender vos années à venir et de trouver un équilibre plus adéquat à votre épanouissement global..

En restant bienveillant avec soi-même : Inutile de se fujtiger, de culpabiliser

Ce n’est pas une maladie : simplement un état émotionnel passager.

Elle peut être nécessaire: C’est l’occasion de faire le point de ce qu’on a vécu, ce qu’il reste à accomplir et de ce que l’on veut vivre, et de comment on veut le vivre, Se remettre en question, Faire le point sur vos désirs profonds, se poser les bonnes questions.

Ajuster son quotidien

Ne pas céder au coup de tête : Prendre du recul. Pesez toujours le pour et le contre et faites mûrir vos décisions afin de ne pas « franchir les limites » fixées dans votre couple. Et ce, même si cela prend du temps et nécessite une grande patience.

S’il semble inévitable de faire un point sur la situation à certains moments de sa vie, une pause, une parenthèse dans ce rythme trépidant, cette course folle que nous avons mis en place année après année, peut vous permettre de vivre cette crise de la quarantaine avec plus ou moins de distance, en dédramatisant ce passage délicat, en l’envisageant comme un nouveau départ ou une renaissance, et pourquoi pas, en l’abordant avec humour et en vous l’appropriant afin de vous en servir comme tremplin pour envisager sereinement les années qui s’offrent à vous …

Cette crise passagère peut être abordée de deux façons, la première est d’attendre que ça se passe et plus ou moins subir… la seconde est de reprendre les choses en main afin de donner un nouveau sens, une autre direction, une nouvelle impulsion à votre vie… Vous avez des avantages non négligeables : vous êtes ni jeune ni vieux, vous avez 40/50 ans d’expérience, vous avez environ 40 ans devant vous, vous avez accumulé et mis de côté des envies, des désirs, des projets (non réalisés ou non réalisables par manque de temps etc), donc … c’est le moment où jamais, non ?

Pour aider à prendre ce « virage » avec douceur, il existe beaucoup de moyens à la portée de tous :

Accepter le mal-être et ne plus le subir : N’ayez pas peur de verbaliser vos angoisses ou vos frustrations et essayez d’en chercher les causes. Posez-vous les bonnes questions en y répondant avec honnêteté : est-ce que je me sens utile dans mon travail ? Ai-je accompli trop de choses trop vite ? Suis-je vraiment épanoui(e) dans mon couple ? Et dans mon poste actuel ?…

Développement personnel, si vous souhaitez l’aborder seul, il existe de nombreux ouvrages sur le sujet, des vidéos, des spectacles ; si vous souhaitez vous faire accompagner dans cette démarche, un professionnel pourra vous aider à traverser cette période et pourra aussi vous aider à :

Lister ses accomplissements. On a souvent tendance à pointer du doigt ce qu’on a mal fait et à se concentrer sur ses échecs,  il est important d’accepter ses erreurs mais il est tout aussi important de souligner ce que l’on pense avoir réussi dans la vie.

Donner un nouveau sens à sa vie. Réorganiser, réorienter, fixer de nouvelles priorités, des objectifs de vie.

Accepter que le temps passe : il y a potentiellement des rêves ou des projets qu’on ne pourra plus réaliser et il y a un deuil à faire par rapport à ça.

Faire de nouveaux projets en accord avec vos valeurs et vos aspirations profondes, et actuelles. Il est important afin d’être proactif et de ne pas subir sa vie.

Redéfinir votre place dans la société en ayant une vision axée sur le sens, le bien être, le ressenti, la sagesse, la transmission etc.

Cette « crise » n’est pas forcément un moment désagréable ; c’est l’occasion qui se présente à vous d’envisager les années qui viennent d’une autre façon.

Il ne s’agit pas de rester inactif, et d’attendre que les choses passent, en broyant du noir, dans ce cas en effet, il ne se passera rien d’intéressant dont vous pourrez être fiers. C’est pourquoi vous pouvez vous servir de cette « crise de la quarantaine » en la voyant comme plutôt un tournant de votre vie, un peu comme si vous étiez à la moitié d’un parcours, et que vous construisiez le parcours à venir ; comme une émancipation, une quête de mieux-être, une remise en question, une introspection, une mise au point pour un nouveau départ. Il s’agit ici de faire le bilan de sa vie passée, de ses expériences, de prendre du recul sur ce que l’on a réalisé, ce que l’on souhaitait réaliser, ce qui a marché ou pas, d’écouter ses désirs actuels, et d’adapter ce que l’on « est » aujourd’hui, avec nos nouvelles orientations, ambitions, projets, souhaits, désirs…Vous êtes riche de 40 ans d’expérience !

Vous pourrez ainsi reprendre le contrôle sur votre vie et de ne plus avoir le sentiment de la subir !!!

Lire la suite
Votre vie professionnelle manque de sens…

Votre vie professionnelle manque de sens…

Changements, bouleversements, crises

En quète d’une vie professionnelle riche de sens, qui fait sens et qui a un sens !

C’est accéder à une vie professionnelle qui vous correspond, choisir un métier qui vous ressemble, avoir une activité professionnelle épanouissante,  dans un environnement qui vous convient, selon vos critères, afin d’être motivé et enthousiaste à l’idée de vous y rendre…. C’est possible !

Comment : A l’aide d’un accompagnement sur mesure, qui vous permettra de structurer votre réflexion, de vous orienter vers ce qui est important voir primordial,  explorer le champ des possibles, de définir et de réaliser un projet solide et aligné avec vos envies, vos besoins et vos attentes, dans une direction claire et précise.

Vous serez guidé, pas à pas vers un choix qui vous ressemble vraiment, dans l’objectif de vous permettre de vous orienter vers ce que vous considérerez comme une activité et non plus un travail, de trouver votre place, dans l’entreprise mais aussi dans la société, d’apporter en quelques sortes « votre pierre à l’édifice », en accord avec vos valeurs fondamentales, vos priorités et vos impératifs dans l’environnement correspondant, afin de vous y épanouir pleinement  et de rélaliser votre projet professionnel.

  • Orientation professionnelle
  • Trouver un premier emploi
  • Changer d’emploi ou faciliter la mobilité interne
  • Changer de métier, d’environnement, d’entreprise
  • Changer radicalement de voie
  • Se mettre à son compte
  • Faire face à un mal être au travail
  • Faire face à une situation professionnelle difficile (licenciement, situation d’échec, déstabilisation…).

Lors d’un changement, il est primordial d’avoir la possibilité d’échanger, de partager, vos craintes, vos doutes, vos peurs, auprès d’un tiers faisant preuve d’impartialité et d’objectivité, qui vous apportera soutien et encouragement tout en vous donnant les moyens de construire un avenir professionnel aligné avec vos aspirations, vos valeurs et vos motivations tout au long de votre parcours.

Je vous propose un programme complet

Lire la suite
Oser changer de vie !

Oser changer de vie !

Changements, bouleversements, crises

Voici donc quelques pistes pour qui, comme moi, s’interrogent sur la direction professionnelle et/ou personnelle, à prendre avant qu’il ne soit trop tard ou qu’ils y soient contraints.

1 – Vous n’êtes pas seuls à souhaiter, vouloir, rêver, ou être amené à “changer de vie”.

Quelques exemples

Pour certains, le facteur déclenchant sera la prise de conscience d’une lassitude, d’un sentiment de ras-le-bol, d’une désillusion, d’un désengagement, d’une démotivation générale….. pour d’autres, leur ”instinct de survie”, une envie de grandir, de vivre et d’exister davantage, se manifestera par la curiosité, la créativité, le besoin de formation… et pour d’autres encore seront mis devant le fait accompli, suite à un accident de la vie, une maladie, un changement de situation personnelle…. alors un choix s’offre à vous : s’accrocher désespérément à kelk chose qui n’est plus ou laisser naître l’envie de changer ! Là aussi, un choix s’offre à vous : s’adonner au fantasme ou construire un projet de changement réalisable et pérenne. A chacun sa source de réconfort, il n’est pas question de jugement !

2 – Le changement de vie peut être une conséquence, ou une volonté !

Les aléas de la vie, les accidents du quotidien, engendrent un changement de vie quoi qu’ il en soit.

Un quotidien devenu sans saveur, ni surprise, ni fun, malgré qu’il soit copieusement rempli, ou qui ne correspond plus à ce que l’on en attend aujourd ‘hui, engendre le doute, l’ennui, … et on se laisse aller à rêver de changer de vie.

Vous avez évolué, la vie que vous aviez choisie, il y a des années, ne correspond peut-être plus à ce que vous attendez aujourd’hui. Vos priorités ne sont plus les mêmes, vos attentes non plus, vous aimeriez que les choses changent, alors….. il suffit que vous changez quelque chose !

Aborder un changement de vie est difficile. Surtout lorsqu’il est subi, suite à un licenciement, un deuil, une maladie ou tout simplement un ras-le-bol général. Ces causes de changement de vie aussi difficiles soient elles,  peuvent s’avérer être un véritable tremplin de changement et de réalisation..

3 – Etablir une liste de vos envies.

Que vos envies soient d’ordre personnel, professionnel, un changement de vie est l’occasion rêvée pour donner le sens que vous souhaitez à votre vie. Oser changer, ne signifie pas tout bouleverser, tout détruire et tout recommencer ! Il s’agit de se réaliser ou de réaliser plus communément appeler « un rêve », certains préféreront le terme « d’envie » d’autres de”challenge”.

La première question que je pose aux personnes que je reçois au cabinet est : « aujourd’hui, qu’est-ce que vous voulez, de quoi souhaitez-vous que votre vie soit faite ? » Attention « je ne demande pas, ce que vous ne voulez pas ou plus ».

La seconde question est « aujourd’hui, quels sont les domaines où vous éprouvez de la satisfaction, sur quoi pouvez-vous vous appuyer ? Aujourd’hui quels sont les domaines vous procurent de l’insatisfaction, qu’est-ce qui vous manque pour transformer vos frustrations en plaisir, que souhaitez vous garder ? changer ? ».

À partir de là, vous savez ce sur quoi vous pouvez compter, ce qui vous manque, ce que vous voulez ; vous avez donc une direction, il est tant de la partager “avec qui de droit” (entourage, famille….).

La troisième question : “Quel est votre but ? « fixer et formuler précisément l’objectif à atteindre, puis le fractionner en étapes (actions intermédiaires), réalisables, planifiées».

Votre direction définie, votre but précis déterminé , vous pouvez maintenant fixer les étapes afin d’atteindre votre but. La réalisation de chaque étape est enthousiasmante et vous porte à réaliser la prochaine et ainsi de suite. Vous vous dirigez ainsi vers « l’avenir », vous allez de l’avant, vous faites appel à vos capacités et vos  ressources, pour certaines insoupçonnées, vous prenez du plaisir à aller de l’avant, votre motivation et votre confiance en vous grandissent.

Pourquoi fixer des étapes ? Pour que vous puissiez éprouver du plaisir à constater que vous êtes “acteur” et que vous avancez en direction de la réalisation de votre projet ! Avoir un objectif trop gros, peut être déstabilisant, démotivant et engendrer de la procrastination !

Le plaisir engendre l’envie ! C’est pourquoi chaque étape est planifiée, et rapprochée dans le temps. 

Réaliser un projet demande aussi de la documentation, des informations, de la formation, des rendez-vous avec l’administration etc… tout ceci doit être planifié.

4 – Changer de vie demande avant tout de bien se connaître.

Tout changement de vie qui se profile, demande une certaine introspection ! Elle doit être dirigée vers la connaissance de vos valeurs, c’est seulement à cette condition que vous ferez un choix qui correspondra et satisfera  vos attentes. Si un changement de vie peut s’avérer nécessaire, il est tout de même intéressant qu’il soit en accord avec ce que vous en attendez ! 

Changer pour changer se soldera par une envie de changer ! Changer et donner une nouvelle direction, un nouveau sens, être en accord avec soi-même, ses valeurs, ses attentes… engendrera un changement, une modification, une évolution de qualité et s’inscrira dans la durée, vous aurez tout le loisir, de le faire évoluer.

Si vous envisagez une association ou de partager ce projet avec un tiers, il est essentiel de prendre connaissance de ses capacités et ressources bien sûr, mais aussi de ses valeurs. et de s’assurer qu’elles correspondent aux vôtres.

6 – Un changement de vie ne peut s’opérer que lorsqu’on s’est détaché et fait le deuil de la précédente.

Renoncer, quitter ses anciennes habitudes de vie implique de faire un deuil ; votre résistance au changement s’amoindrira à chaque fin de deuil. C’est pourquoi il est important d’identifier l’importance des deuils à venir et de lâcher prise en remplaçant “l’objet désiré”.

Certains projets ne sont ni viables ni réalisables, renoncer à des idées fantasmagoriques est aussi nécessaire afin de se projeter et de construire un projet viable et réaliste.

7 – Etre bien armé psychologiquement.

Tout changement, désiré ou subi, provoquent son lot d’émotions. Certaines peuvent être sources de dynamisme, d’enthousiasme et d’autres d’angoisse, de paralysie. Il est important de faire le point sur ses peurs, ses craintes, mais aussi sur ses joies, ses réussites.

Changer ce que l’on a l’habitude de faire qui ne marche pas ou plus ou mal depuis des années, peut provoquer un sentiment d’échec. Cependant, il est important de prendre conscience de la force dont on a fait preuve pour modifier habitudes, comportements, communication nécessaire pour aborder un changement de vie.

La confusion, le doute, sentiment d’imposture, sont la preuve de votre implication et de votre désir d’être à la hauteur de vos ambitions. Il est donc tout à fait naturel que lors d’un changement on se questionne sur le bien-fondé de ce dit changement et de la manière de le faire. Vous découvrirez alors enthousiaste, curieux, inventif, confiant, audacieux, et fier de vous et de votre accomplissement.

8 –Bien s’entourer.

Intelligent, créatif, rigoureux, motivé, confiant, vous avez des capacités et des ressources que vous exploitez. Cependant dans certains domaines vous devez faire appel à des professionnels compétents. Bien s’entourer, vous offre davantage d’occasions d’atteindre vos objectifs afin de demander des renseignements, faire valider les informations, être à l’écoute des conseils… Il est cependant inutile de perdre temps et énergie avec des personnes de votre entourage qui n’ont aucune capacité à vous renseigner ou qui seront négatives. Entourez vous de personnes qui partagent votre enthousiasme à l’idée de la réalisation de ce projet tout en vous faisant cependant part de leur crainte, rassurez les, tout en restant objectif !

Il est aussi très important de vous ressourcer ; rire, sortir, avoir des activités en extérieur et se détendre, afin de garder un esprit clair !

8 – La construction d’un projet est un plaisir, profitez-en pleinement !

Un changement de parcours, n’est pas une succession ininterrompue de moments de joie, d’apprentissage facile, de promesse de richesse, de célébrité. Cependant, elle offre son lot de satisfactions, qu’importe l’importance et  l’apparence qu’elle revêt. Profitez pleinement de la satisfaction procurée par la réussite de chaque étape. Toute réussite est un succès.

Efforts et persévérance sont la clé de l’aboutissement de votre projet ; préparation, planification, font partie du plaisir de la réalisation.

9 – Quand ? 

Je dirais : « quand le besoin s’en fait sentir, quand votre corps se manifeste et le réclame, quand vous avez la sensation de perdre l’équilibre, le sens, la foi etc. Ni age, ni moments précis, seule compte l’envie de “changer de vie”.

Lire la suite
Burn Out

Burn Out

Changements, bouleversements, crises

Burn-out

Qu’est-ce que c’est ?

Le burn-out est défini comme un syndrome d’épuisement physique, émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport à son travail, il correspond à un état d’épuisement professionnel entrainant une fatigue intense et une sensation de perte de contrôle, aussi bien au niveau de l’environnement direct que du corps et de l’esprit.

C’est surement le plus grand mal du 21eme siècle. Ça touche autant les femmes que les hommes et ce mal n’épargne aucun âge et aucun milieu social.

Les premiers signes d’un burn-out peuvent être discrets et facilement confondus avec un stress un peu plus intense qu’à l’accoutumée.

Malheureusement, le déclenchement d’un burn out est quasi irréversible et ses conséquences peuvent s’avérer désastreuses, allant jusqu’à l’arrêt complet de l’activité.

Voici quelques-uns des signes avant-coureurs d’un burn-out, qu’il faut savoir détecter :

  • il vous est de plus en plus difficile de vous lever le matin,
  • vous ressentez une forme de fatigue constante,
  • votre sommeil est troublé et l’endormissement est difficile (insomnies, réveils nocturnes, cauchemars),
  • vous vous isolez de plus en plus,
  • vous rejetez la faute sur les autres,
  • votre entourage personnel et professionnel semble inquiet à votre sujet,
  • vous pensez devoir travailler davantage (insatisfaction, sentiment d’incapacité),
  • vous ressentez de l’anxiété à l’idée de retourner travailler après le week-end,
  • vous avez la sensation d’être constamment submergé par le travail,
  • vous devenez irritable, agressif, impulsif et peu enclin à la discussion et à la socialisation de manière générale,
  • vous doutez énormément et semblez perdre peu à peu confiance en vous,
  • votre travail est le centre de vos préoccupations.

Si vous cumulez plusieurs des symptômes ci-dessus, rapprochez-vous de personnes de confiance et abordez le sujet. En effet dans ce type de situation il est primordial d’être « entouré » de vos proches (famille, amis, collègues) et de se tourner vers des professionnels compétents car un soutien allopathique peut être nécessaire (médecin traitant, psychiatre).

Ne prenez pas le burn-out et ses symptômes à la légère !

https://www.birdsconseil.com/burn-out-quand-les-cadres-et-chefs-dentreprise-craquent/

Rythme effréné, surcharge de travail, stress technologique, problèmes relationnels, pression hiérarchique, … Homme ou femme, salarié ou chef d’entreprise, baby-boomer ou génération Y, le burn-out n’épargne personne. En France, il est difficile encore de faire reconnaître ce syndrome d’épuisement professionnel comme maladie professionnelle. Pourtant, près de 12% des salariés présentent aujourd’hui un « risque élevé » de burn-out, selon une étude publiée par le cabinet Technologia. Parmi les plus touchés : les cadres et les chefs d’entreprise.

Lire la suite
Blues-Déprime-Dépression

Blues-Déprime-Dépression

Changements, bouleversements, crises

  • Quels sont les symptomes du blues, de la déprime et de la dépression :
    • Le blues est un état de lassitude momentané, émergences de regrets, tristesse
    • La déprime est un état passager et non pathologique, il s’agit d’un passage à vide de courte durée qui se manifeste par une certaine morosité, une nervosité,  mais cela ne vous empêche ni de participer au quotidien, ni de passer des moments agréables, ni d’éprouver de la joie, ni d’apprécier avoir des activités.
    • La dépression est beaucoup plus sérieuse, plus longue, et est la conséquence d’accumulation de problèmes plus profonds, plus anciens, un suivi médical et psychologique sont nécessaires, attention l’un ne va pas sans l’autre.
      • Troubles de l’humeur : des crises de larmes, d’angoisses, désespoir intense, dévalorisation, envie de rien et souvent désir de mourir ou de se faire du mal.
      • Troubles cognitifs : ralentissement de la pensée, difficulté de concentration, troubles de la mémoire… apparition de pensées noires et ruminations persistantes
      • Troubles somatiques : sensations d’épuisements ; sommeil perturbé (insomnie ou hypersomnie), douleurs musculaires, migraines, perte de libido, perte ou prise de poids

Lire la suite
Nouvelle année ! Nouvelles résolutions ! J’opte plutôt pour « réalisation de ses envies »

Nouvelle année ! Nouvelles résolutions ! J’opte plutôt pour « réalisation de ses envies »

Changements, bouleversements, crises

Pour certains d’entre nous, l’annonce du 1er janvier est le top départ pour la nouveauté, le renouveau, le changement… les nouvelles bonnes résolutions ! Une résolution est par définition une décision prise aprés reflexion, cela ne veut pas dire, j’ai profondément envie de …… C’est pourquoi je préfère opter pour le terme « réalisation de mes envies« . Autrement dit, « je realise » je fais » , je suis dans l’action !

De quoi avez vous envie depuis longtemps et que vous mettez systématiquement de côté ou à demain, parce que vous privilégiez les envies, activités, désirs de votre entourrage ? Pour vous aider, vous pouvez faire une liste de envies ou bucket list. Comment procéder : Laissez à portée de main, un cahier et un stylo, les envies sont quelques fois furtives lol, Notez les systématiquement même si elles vous paraissent « saugrenues », une liste commencée est sans cesse en évolution, l’envie nait du désir, le plaisir de la la réalisation de l’envie, qui crée du désir et ainsi de suite… Classez les en  « realisable de suite » et « besoin de prévoir ». Prenez la liste « Réalisable de suite », en choisir une, et lui attribuer une date (ex : aujourd’hui, je prends mes rendez vous chez le coiffeur, le medecin, le dentiste etc ; aujourd’hui je me renseigne « combien » coûte le voyage que j’espère faire « quand »), en vous fixant un objectif (phrase courte, un sujet (je) un verbe d’action (prends) quoi (rendez vous) et en datant (aujourd’hui à 14h), cela vous permets de vous désencombrer l’esprit de choses à faire ! de plus, elles sont plannifiées de ce fait vous allez les faire sans même sans que ce soit une contrainte et aurez la satisfaction (plaisir) d’être passer à l’action. La première fois est la plus difficile, votre cerveau aime éprouver du plaisir et il en redemande ! c’est pourquoi les actions suivantes seront de plus en plus faciles ! Vous allez donc cesser de procrastiner ! en douceur !

Voici une liste non exhaustive, de bonnes résolutions, cochez celles qui vous conviennent et complétez avec vos propres envies, celles qui vous permettront de vous sentir mieux dans votre tête, dans votre corps, dans votre vie.

Avoir une vie plus saine

  • Diminuer le café (3 maximum, stopper à 14 h)
  • Boire plus d’eau plate (pas pétillante elle est généralement trop salée et favorise la rétention d’eau)
  • Cesser le grignotage (Eliminer tous les produits salés, sucrès, gras)
  • Manger sainement
  • Apprendre à cuisiner
  • Aller au marché 1 fois par semaine
  • Equilibrer mon alimentation
  • Perdre du poids
  • Arrèter de fumer ou une autre addiction
  • Etre moins stressé
  • Faire une activité physique quotidienne (20 mn)
  • Faire du sport 2 fois par semaine
  • Renouer contact avec la nature
  • Se coucher plus tôt
  • Se lever plus tôt

Avoir une vie sociale

  • Etre volontaire dans une association
  • Participer à des ateliers (cuisine, couture, ..)
  • M’inscrire à un club (Bridge, échecs, lecture, écriture, chorale…)
  • Participer à la vie de ma ville, de mon quartier
  • Avoir une activité artistique ou créative
  • Reprendre contact avec des amis perdus de vue

Avoir une démarche plus éco-responsable

  • Consommer moins ou différemment
  • Ne plus gaspiller
  • Faire un grand tri dans la maison, donner ou vendre ce que je n’utilise plus
  • Utiliser le plus souvent possible un mode de transport moins polluant

Vivre pleinement chaque journée

  • Organiser sa journée
  • Insérer des moments  à soi dans la journée (Se lever avant la famille pour méditer, prendre son café et se préparer tranquillement ;  1/2 heure de lecture par jour etc…)
  • Organiser sa soirée
  • Moins de jeu solo
  • Prendre ses repas en famille

S’occuper de soi/Faire quelque chose pour soi (Ne veut pas dire se couper des autres, être égoiste … mais se ressourcer ! )

  • Faire de la médiation / du yoga
  • Ecrire, poème, roman, nouvelle, journal…
  • Faire un don à une association
  • Donner mon sang
  •  Assumer mon age
  • Prendre soin de ma santé, médecin, dentiste…
  • Etre plus ouvert aux autres
  • Prendre plus régulièrement des nouvelles des proches
  • Profiter de la famille et de des amis (programmer des activités, des sorties)
  • Reprendre des études, des formations, faire du développement personnel, apprendre une langue
  • Trouver l’amour
  • Etre plus organiser
  • Faire un voyage à l’étranger
  • Rire et sourire plus souvent
  • Arrêter une mauvaise habitude … se ronger les ongles, dire des gros mots, être en retard, ne voir et ne parler que de ce qui n’est pas bien
  • Porter des vétements colorés, changer de style
  • Réfléchir sérieusement à un nouveau métier- Reconversion professionnelle
  • Etre positif (voir ce qui va ou ce qu’on a)
  • Arrêter de procrastiner (Programmer, se fixer des objectifs datés)

Vie professionnelle (Préparez vos entretiens annuels qui pour la plupart, ont lieu en début d’année)

  • Trier votre courrier, vos mails …
  • Ranger le bureau
  • Archiver
  • Demander des formations/un permis pour monter en compétences ou enrichir mes connaissances
  • Demander une augmentation
  • Demander un autre poste
  • Etre force de proposition, oser intervenir
  • Dire « NON »
  • Terminer tôt ou à l’heure 3 jours par semaine
  • Ne plus travailler le week end
  • Changer de travail

Confort

  • Passer le permis de conduire
  • Déménager
  • Faire le bricollage
  • Modifier l’agencement des meubles, la déco

 

Lire la suite
Bien être physique et mental

Bien être physique et mental

Arrêt du tabac

Bonjour !
Il est plus que jamais, nécessaire de prendre soin de votre santé et de votre bien être physique et mental.
Le changement de saison, l’entrée de l’hiver, le temps gris, l’approche des fêtes peuvent être autant de facteurs de blues…

C’est pourquoi je vous propose une offre complète. Lors de votre première séance, nous déterminons ensemble vos besoins pour vous remettre en forme de façon pérenne.

Hypnothérapeute, psychopraticienne et naturopathe, certifiée, l’union de ces trois disciplines donnent tout son sens à mon choix d’exercer la médecine hollistique et d’apporter mon aide à la personne dans sa globalité.

 

« Un esprit sain dans un corps sain »

L

Lire la suite